A partir de quel âge peut-on monter à cheval ?

L’équitation est une forme unique de divertissement, qui a un caractère récréatif, sportif et également bénéfique pour la santé. Dès le moment où il monte et à chaque pas du cheval, les muscles et l’esprit du cavalier sont activés. Le corps du cheval envoie des stimuli tactiles, affecte l’odorat, améliore la coordination motrice, affecte le sens de l’équilibre. Lorsque l’on connaît déjà les aspects positifs de la communion avec un cheval, une question se pose : quand peut-on commencer ?

Quel âge pour monter à cheval ?

Dans le cas de l’équitation, l’âge n’est pas le principal facteur déterminant le moment de commencer. Le facteur le plus important est la forme physique, la croissance et le développement émotionnel de votre enfant. Un enfant qui vient d’apprendre à s’asseoir peut commencer à monter à cheval s’il n’est pas timide ou criard. Pour ces enfants, nous proposons des visites guidées de 10 à 15 minutes, enrichies de jeux de mouvement, avec l’aide d’un instructeur et souvent d’un parent accompagnateur. Le plus précieux dans ce cas est l’équitation à cru, grâce à laquelle l’enfant peut sentir la chaleur de l’animal et le travail des muscles dorsaux du cheval, ce qui stimule les muscles de notre enfant et constitue un plaisir supplémentaire. Lorsqu’un enfant grandit suffisamment pour atteindre le tridion de la selle (le lambeau de peau entourant le flanc du cheval) et qu’il n’a pas peur de l’animal, on peut commencer à se préparer à apprendre l’équitation.

La première impression est la plus importante

Si, jusqu’à présent, l’enfant n’a pas eu de contact avec un animal, la première étape consiste à aller avec lui au pâturage ou à l’étable pour observer les animaux. N’oubliez pas que pour les enfants, un cheval est un animal énorme, qui peut susciter une légère anxiété. Grâce à cette rencontre, nous verrons si notre enfant s’intéresse aux chevaux, s’il n’a pas peur et s’il souhaite mieux les connaître.

L’équitation, c’est pour qui ?

C’est un sport idéal pour les enfants timides, qui ont du mal à se faire des amis, mais aussi pour les plus excitables, qui doivent apprendre à contrôler leurs émotions. Ou peut-être ont-ils simplement besoin d’un ami cheval ?

Ne pas être livré à soi-même

Dans chaque écurie, des instructeurs s’occuperont de notre enfant de manière professionnelle, évalueront s’il est prêt à monter à cheval et le guideront de manière appropriée, d’abord sur une longe, puis enrichiront le programme avec de nombreux exercices et jeux. La longe est une sorte de longue laisse sur laquelle le cheval se déplace à un rythme uniforme en cercle. Pendant ce temps, le cavalier détend les muscles, enseigne la posture correcte, la tenue des rênes, la direction du cheval, la façon d’augmenter le rythme et d’arrêter le cheval. Il apprend les différences entre les allures, marche, trot et galop, il apprend les bases de l’angulation. Le travail avec un cheval entraîne une augmentation de la confiance en soi et de l’estime de soi. L’étape suivante est l’équitation libre dans une zone clôturée, suivie d’une sortie dans une zone ouverte, ce qui est déjà une véritable aventure.

Un mode de vie

L’équitation n’est pas seulement un sport, elle devient très vite un style de vie, il vaut la peine de stimuler et d’entretenir cette passion dès le plus jeune âge. Peut-être cela deviendra-t-il une façon de passer tout votre temps libre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vérification anti-spam !